For the Lastest News Sign up mobilsocial

Facebook accusé de jouer le jeu de Trump contre Twitter

Trump, Twitter

Facebook accusé de jouer le jeu de Trump contre Twitter

Les principaux réseaux sociaux peinent à établir une ligne commune face aux outrances du président des Etats-Unis.

Facebook accusé de jouer le jeu de Trump contre Twitter
Navigation En ce moment Actualités Suppléments partenaires Services Le Monde Facebook accusé de jouer le jeu de Trump contre Twitter

Les principaux réseaux sociaux peinent à établir une ligne commune face aux outrances du président des Etats-Unis.

Par Publié hier à 18h43, mis à jour hier à 19h56

Temps de Lecture 4 min.

Partage Partager sur Facebook Partager sur Facebook Envoyer par e-mail Envoyer par e-mail Partager sur Messenger Partager sur Messenger Partager sur Whatsapp Plus d’options Plus d’options Plus d’options Twitter Linkedin Copier le lien

Article réservé aux abonnés

, jeudi 28 mai, après que le réseau concurrent a, pour la première fois, étiqueté deux des tweets du président américain, avec la mention « contenu trompeur ». Cette sortie, , vaut à Facebook d’être accusé, une nouvelle fois, de faire le jeu des républicains et de Donald Trump.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi

« Zuckerberg est allé sur Fox News – une machine à cash et à haine, qui donne un mégaphone aux racistes et aux conspirationnistes –, pour dire que les réseaux sociaux devraient, en somme, laisser les politiciens mentir sans conséquences. Cela érode notre démocratie », a réagi .

« Les réseaux sociaux ne veulent pas être régulés, alors ils flattent la Maison Blanche. Regardez ce que Mark Zuckerberg, de Facebook, a dit aujourd’hui. Ce n’est que de la flatterie », a renchéri la démocrate Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants. « Ils se cachent derrière la liberté d’expression [mais] leur modèle économique, c’est de faire de l’argent au détriment de la vérité et des faits », a-t-elle ajouté. De nombreux autres internautes ou observateurs ont reproché au fondateur de Facebook de prendre le parti de Donald Trump.

Une posture politique

Ironie du sort, la politique de modération de Facebook est différente de celle de Twitter, mais pas si éloignée. Le réseau de microblogging a étiqueté comme trompeur un tweet de M. Trump, selon lequel le vote par correspondance faciliterait la fraude électorale. Puis un autre message présidentiel, à propos des heurts survenus à Minneapolis (Minnesota), après la mort d’un homme noir tué par la police : « Si des émeutes commencent, on commencera à tirer », menaçait-il par un tweet jugé contraire aux « règles de Twitter relatives à la glorification de la violence ».

Lire aussi

En comparaison, Facebook a certes exclu, en septembre 2019, les messages et les publicités publiées directement par des personnalités politiques du champ des contenus vérifiés par son réseau de médias partenaires. Mais ces équipes de fact-checking (« vérification des faits ») peuvent étiqueter comme trompeurs des articles publiés sur Facebook mentionnant des propos de responsables publics. Et, pendant la crise due au coronavirus, Facebook et sa filiale Instagram ont, comme Twitter, supprimé des contenus des présidents brésilien et vénézuélien, Jair Bolsonaro et Nicolas Maduro. Ils propageaient des fausses informations médicales présentant « un réel risque de préjudice physique », a justifié Facebook.

Il vous reste 54.61% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.

Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.

Voir plus Dans la même rubrique Les abonnés lisent aussi… Rubriques Opinions M le Mag Culture Services Sites du Groupe

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre . .

Accepter Fermer la bannière d’avertissement sur les cookies

Join mobilsocial social network mobilsocial This article source is Le Monde Article is Facebook accusé de jouer le jeu de Trump contre Twitter

USA latest News | Canada latest News | Australia latest News

Social Network

accident attorney miami